Histoire postale

Histoire Postale de l'Yonne
(1650 - 1876)
L'Histoire Postale de l'Yonne s'inscrit dans celle du pays mais figurent ci-après quelques informations spécifiques à notre département.

La situation géographique de l'Yonne sur l'axe Paris-Dijon-Lyon, et liée à des destinations comme la Suisse ou l'Italie, conduit le département à être pourvu d'un réseau de communication assez important. Le courrier postal, longtemps exclusivement acheminé par routes, confère à celles-ci une importance dans l'acheminement des courriers.


Grâce aux relais de Poste aux chevaux, des communes devinrent des centres actifs et connurent une croissance signgnificatives. Certaines ont par la suite connue le déclin et ne sont plus, à notre époque, que de simple village.
Réseau routier, bureaux et relais de Poste de l'Yonne

(extrait d'Histoire et Marques Postales de l'Yonne - J. Dreano - 1965)


Aux XVième siècle, plusieurs entités se répartissent l'activité liées aux correspondances : la Poste aux Chevaux, la Poste aux Lettres et les messageries.

Dès 1672, la Postes aux Lettres devient une administration unitaire. Elle est, depuis son origine, un service régulier mis à la disposition du public pour la collecte, le transport et la distribution des correspondances contre paiement d'une taxe.

L'existence de quelques bureaux au XVIIème siècle est certaine, le "Règlement des tarifs postaux" de 1703 les signalant. Des lettres en portant la mention manuscrite sont connues.

Le XVIIIème siècle voit se créer de nouveaux bureaux dont certains auront une durée éphémère.


En 1876, les bureaux de poste en service sont les suivants :
Aillant-sur-Tholon Coulanges-la-Vineuse Monéteau Saint-Sauveur-en-Puisaye
Aisy-sur-Armançon Coulanges-sur-Yonne Montigny-la-Resle Saint-Valérien
Ancy-le-Franc Courson-sur-Yonne Neuvy-Sautour Tanlay
Appoigny Cravant Noyers-sur-Serein Theil-sur-Vanne
Arces Cruzy-le-Châtel Nuit-sur-Armançon Thorigny-sur-Oreuse
Arcy-sur-Cure Cussy-les-Forges Pont-sur-Yonne Tonnerre
Auxerre Dixmont Pourrain Toucy
Avallon Egriselles-le-Bocage Quarré-les-Tombes Treigny
Bassou-sur-Yonne Etais-la-Sauvin Roche-Saint-Cydroine (la) Vallery
Bléneau Ferté-Loupière (la) Rogny Vermenton
Brienon-sur-Armançon Fleury-Vallée-d'Aillant Seignelay Véron
Cerisiers Flogny Senan Vézelay
Cézy Guillon Sens-sur-Yonne Villefranche-Saint-Phal
Chablis Isle-sur-Serein (l') Sépeaux Villeneuve-la-Guyard
Chailley Joigny Serbonnes Villeneuve-l'Archevêque
Champignelles Leugny Sergines Villeneuve-sur-Yonne
Champigny-sur-Yonne Lézinnes Saint-Aubin-Châteauneuf Villevallier
Charny Ligny-le-Châtel Saint-Bris Villiers-Saint-Benoit
Chastellux-sur-Cure Lucy-le-Bois Saint-Fargeau Vincelles
Châtel-Censoir Mailly-le-Château Saint-Florentin                                
Chéroy Mézilles Saint-Julien-du-Sault                  
Parmi les bureaux ouverts puis fermés avant 1876, figure le bureau de Ouanne (Ouaine) ouvert en 1792 et fermé vers 1799.

 

LES RELAIS DE POSTES
Les relais de Poste à pour propriétaire le Maître de Postes. Ce dernier, notamment, garantit aux courriers de la Poste aux Lettres la mise à disposition de Chevaux. Le Postillon, recruté par le Maître de Postes, est celui conduit le Courrier de la Postes aux Lettres jusqu'au prochain relais et ramène ensuite les chevaux à leur relais d'origine. A partir de 1828, la malle-poste devient une voiture légère et rapide conduite par le Postillon.


Les Relais et Maîtres de Poste en 1854 (33 relais)


 

L'INFLUENCE DE LA REVOLUTION
Après la révolution de 1789 et afin d'effacer toute référence à l'Ancien Régime, la plupart des noms des localités dans lesquels figurent des Saints, des Archevêques, des Rois, des Ducs, et plus généralement tous les noms rappelant la royauté, la noblesse et le clergé, ont été modifiés.

Le département de l'Yonne n'a pas échappé à cette politique. Elle concerne un nombre assez important de communes, mais seules les localités suivantes ont vu leurs marques postales, pour celles connues, suivre cette évolution :
 
Nom d'origine    Nom révolutionnaire Nom en 1876 Nom actuel
Brienon-L'Archevêque Brienon-sur-Armançon Brienon-L'Archevêque Brienon-sur-Armançon
Villeneuve-L'Archevêque Villeneuve-sur-Vanne Villeneuve-L'Archevêque Villeneuve-L'Archevêque
Villeneuve-le-Roi Villeneuve-sur-Yonne Villeneuve-sur-Yonne Villeneuve-sur-Yonne

 

 

LA POPULATION DE L'YONNE
Département jadis peuplé, grace à ses richesses naturelles (bois, vins, ...), son fleuve et donc à son activité commerciale, sa population a connu une évolution irrégulière puis une érosion amplifiée après 1876, cette évolution étant due à l'attrait des grandes villes et de Paris en particulier :
  • 412.000 habitants en 1793
  • 321.000 habitants en 1801
  • 369.000 habitants en 1837
  • 381.000 habitants en 1854
  • 359.000 habitants en 1876
La culture de la vigne fut longtemps la principale industrie du département de l’Yonne, elle s'allie dans les villes à la fabrication des objets les plus divers, dans les campagnes à l'exploitation des forêts, à la production du fer et du charbon ; elle alimente et encourage le long des fleuves et des canaux l'activité de mariniers nombreux, intermédiaires obligés pour le transport des marchandises entre la capitale et les provinces de l'est, du centre et du midi.


STATISTIQUES POSTALES POUR L'YONNE
  • Année 1856 (1) :
    • Nombres d'objets manipulés (lettres, ...) : 2 369 739
    • Nombre de dépêches expédiées : 108 522
  • Année 1858 (2) :
    • Nombres d'objets manipulés (lettres, ...) : 754 835
    • Nombre de dépêches expédiées : 161 270
(1) Bulletin mensuel de l'administration des Postes n°20 - Avril 1857 
(2) Bulletin mensuel de l'administration des Postes n°44 - Avril 1859